Sahara Dreaming
Sahara D.
Sahara Dreaming

Début 2012, l'instabilité dans la région du désert du Sahara et dans le Sahel est révélée à travers le monde par une nouvelle des journaux qui dévoilent l’insécurité et la guerre au Sahel d’un point de vue essentiellement factuel. Le photographe Moustafa Cheaiteli décide alors d’apporter un point de vue alternatif.

« Sahara Dreaming » est né de l'idée que le monde n’apportait pas assez d’attention sur cette région et que les médias ne faisa- ient que relayer instabilité et violence au détriment de cultures riches et uniques. Moustafa s’est alors déterminé à réaliser ce voyage pour ouvrir les cœurs et les esprits de ses contemporains en apportant une autre image de cette région, plus positive et humaine.

Le photographe né en Cote d’Ivoire part en voyage de part et d’autre du Sahara pour mettre en évidence les aspects de la beauté des cultures sahariennes et des paysages dans une vision positive et valorisante. Moustafa documente ses observa- tions et ses sensations grâce à la photographie et la vidéo.

En utilisant uniquement les transports en commun et l'hospital- ité de la population locale plutôt que les hôtels, Cheaiteli a par- couru la Tunisie, l'Algérie, le Niger, le Burkina Faso, le Mali et la Côte d'Ivoire. Ce voyage a été préparé en collaboration avec Iván Gonzalo Perez Moyano, argentin vivant en Espagne. Il a aidé à or- ganiser le voyage en tenant compte des cultures régionales, de la gastronomie, des paysages, des conditions de transports et du travail humanitaire qu’il propose pour SOS Children’s Villages.

Planifiant son voyage pendant plusieurs mois et tenant compte des conseils de ceux qui l’avaient réalisé auparavant, notamment concernant le potentiel risque pour la santé, la sécurité et la lo- gistique, ces conseils n’ont fait que renforcer sa passion à vouloir partager son rêve, le rêve du Sahara.

Introduit dans l’intimité des maisons familiales à travers ces ré- gions, il découvre la musique locale, la gastronomie, d’autres manières d’habiter ; des rencontres l’amènent à briser les stéréo- types classiques pour montrer la vitalité urbaine aussi bien que les atmosphères plus traditionnelles des régions parcourues.